Cet article n’est pas terminé, manque de temps …

Nous allons vous conter ici l’histoire de la Villa Valmer, de son jarin et de son parc.

http://citoyen-ne-s-de-marseille.fr/wp-files/eg-transparency/?dir=VILLE/DSP-PPP-CONCESSIONS-CSPL/PARC-JARDIN-VILLA-VALMER

Historique

Une bastide du XIXe protégée

Source : https://www.laprovence.com/article/economie/4165352/marseille-villa-valmer-5-etoiles-sinon-rien.html, par Audrey Savournin

Acquise par la Ville en 1967, la Villa Valmer a été édifiée en 1865 par l’architecte Condamin pour Charles Gounnelle, un riche fabriquant et négociant d’huile salonais. De style Renaissance, cette bastide de trois étages avec sous-sol (1 400 m2), initialement baptisée « Vague de mer » contracté en Valmer, fait l’objet d’une préservation intégrale au titre du PLU et se trouve dans un périmètre de protection des monuments historiques soumis à l’avis de l’architecte des Bâtiments de France. Elle est nichée dans un jardin public orné de rocailles remarquables, face à la mer. Un bâtiment plus récent de deux niveaux (1 100 m2), un atelier (150 m2) et une annexe (73 m2) y sont associés.

1999 – Classement au patrimoine

Par la délibération du 19 juillet 1999, et sur le conseil de Monsieur l’Architecte des Bâtiments de France, Monsieur le Maire (Jean-Claude) a adressé à Monsieur le Préfet de Région ainsi qu’à la Direction Régionale des Affaires Culturelles, une demande de classement, au titre de la législation du 31 décembre 1913 sur les Monuments Historiques, de vingt-trois nouveaux édifices, dont dix à titre prioritaire. Parmi ces 10 édifices, figure la villa Valmer, qui était alors siège de l’agence de l’urbanisme.

2001 – Rénovation du parc

Par la délibération du 27 novembre 2000, est approuvée la réalisation de l’opération “ Remise à niveau des Grands Parcs 3ème tranche ” qui comprend les parcs Central, Valmer, Emile Duclaux, Grand Séminaire et François Billoux dans la limite d’une autorisation de programme fixée
à 1,500 MF. 300 000 F sont prévus pour le parc Valmer (dépenses réalisées à retrouver).

2002 – L’AGAM déménage

L’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération Marseillaise (AGAM), association Loi 1901, est subventionnée par ses membres (la Ville de Marseille, la Communauté Urbaine, des communes de l’agglomération et l’Etat), sur la base d’un programme partenarial d’activité.
Dans le cadre de la préparation du Budget 2002, l’AGAM a sollicité de ses deux principaux financeurs, la Ville de Marseille et la Communauté Urbaine, une augmentation identique de leur contribution pour lui permettre de faire face à la charge exceptionnelle liée à son déménagement. Il a en effet été décidé que l’Agence quitte la Villa Valmer pour s’implanter en centre ville, dans l’ancien hôtel « Louvre et Paix » au 53, la Canebière. Elle y sera locataire de Marseille Aménagement, qui va y installer ses bureaux et réalise actuellement les travaux d’aménagement de l’ensemble des locaux. Par la délibération du 11 mars 2002, la quote-part prise en charge par la Ville pour le déménagement est estimée de 1 147 255 euros correspondant au besoin supplémentaire lié au déménagement (loyers capitalisés, mobilier, câblage informatique, téléphonie, frais de déménagement …).

2002 – Implantation d’un bureau régional de la Banque Mondiale à l’étude

Par une délibération du 24 juin 2002, est approuvé le principe de l’étude pour l’implantation d’un Bureau Régional de la Banque Mondiale dans le bâtiment « Villa Valmer » 271, Corniche Kennedy – 13007 Marseille, L’Autorisation de programme pour les études est de :
exercice 2002 : 90 000, 00 Euros TTC
exercice 2003 : 70 000, 00 Euros TTC

Par une délibération du 16 décembre 2002, est approuvé cette fois, l’Autorisation de Programme pour les travaux estimée à 698 000 Euros TTC et ventilée selon l’échéancier prévisionnel des crédits de paiement suivant :
exercice 2003 : 598 000, 00 Euros
exercice 2004 : 100 000, 00 Euros TTC.

Par une délibération du 24 mars 2003, bon en fait il faut plus d’études, donc il est nécessaire de créer une seconde opération afin de lancer les études préalables à l’aménagement de la Villa VALMER ainsi que les études de diagnostic des structures, de la charpente et de la couverture de l’édifice. Une autorisation de programme de 40 000 € sur 2003 est ainsi approuvée.

Par une autre délibération de ce 24 mars 2003, il est rapporté que la zone sud du parc est vieillissante : les cheminements piétonniers sont dégradés ainsi que les clôtures et l’espace boisé ne met pas en valeur les arbres les plus remarquables. Il est apparu donc opportun de réhabiliter cet équipement de prestige et d’approuver une autorisation de programme de 215 000 Euros, qui permettra la réalisation des travaux liés à l’aménagement de la zone sud du Parc Valmer. Les travaux seront réalisés, sur les marchés à bons de commande de la Ville.

Toujours cette même année, dans une délibération du 15 décembre 2003, il est rapporté que le Secrétariat d’État aux Affaires Étrangères (Dominique de Villepin) a sollicité la Ville de Marseille pour l’installation d’une antenne de l’ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel) sur le territoire de la commune. Le choix du site s’est porté sur des locaux de la Villa Valmer. La réalisation des travaux nécessaires à cet aménagement nécessite à nouveau l’approbation d’une autorisation de programme de 50 000 Euros. Il y est précisé que compte tenu de l’urgence de ces travaux, ceux-ci seront réalisés en marchés sans formalités préalables conformément à l’article 28 du Code des Marchés Publics…

Par une délibération du 5 février 2004, est approuvée la convention de la miseà disposition des locaux à la Banque Mondiale. En partenariat avec cette antenne de la Banque Mondiale, la Ville de Marseille développera des actions de formation qui concerneront plus particulièrement les cadres des villes de la région MENA ainsi que l’organisation de séminaires qui permettront de valoriser le savoir-faire de la Ville ainsi qu’un échange d’expérience profitable à l’ensemble des parties. Il est signalé également que la Ville installe dans un autre bâtiment annexe de la Villa Valmer l’antenne de l’ONUDI, qui viendra conforter la volonté de la Ville de faire de ce site un pôle d’excellence, d’accueil, d’échanges, de formation, d’expertises et d’aide au développement en direction de la Méditerranée et au niveau international.

Le 3 octobre 2005, est approuvé l’autorisation de programme pour l’acquisition d’équipements de visioconférence à hauteur de 50 000 Euros pour la Banque Mondiale …

Le 14 novembre 2005, est approuvée une Autorisation de Programme de 452 000 € pour l’aménagement de l’annexe de Villa Valmer : dans la continuité de cette coopération internationale, la Ville de Marseille envisage d’accueillir également le Secrétariat Général du Comité et Gouvernements Locaux Unifiés (C.G.L.U.), ainsi que le Centre d’Expertises et de Ressources de la Méditerranée.

Le 2 octobre 2006, est approuvée la convention d’uilisation des locaux avec l’ONUDI, accompagné d’un chèque de 72 000 € de bienvenue, pardon de soutien. Cette subvention fera l’objet d’un rapport annuel de la part du Bureau de l’ONUDI qui permettra de suivre son utilisation et les activités qu’elle aura permis d’accompagner.

Le 25 juin 2007, est approuvée l’acquisition de nouveaux équipements pour la visioconférence pour un montant 23 000 € toujours pour la Banque Mondiale …

Toujours à ce conseil municipal du 25 juin 2007, est approuvé le principe de recrutement d’un agent municipal pour gérer tous ces équipements hightech pour la Banque Mondiale. Il est convenu alors d’indiquer qu’il pourrait être nécessaire de recourir à un agent non titulaire afin de pourvoir cet emploi, dans le cadre des dispositions des articles 3 alinéa 5 et 34 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984. Ce qui sera certainement le cas…

Le 1er octobre 2017, Est approuvée la réalisation des travaux nécessaires à l’installation de nouvelles institutions contribuant au rayonnement de la Ville de Marseille en lançant une opération de réhabilitation complète du 2ème étage, et en urgence l’ajout de quatre bureaux au 1er étage pour accueillir le LenCD. L’autorisation de programme est de 785 000 €.

Toujours le 1er octobre, est approuvée la subvention (désormais annuelle) de 72 000€ pour L’ONUDI.

Le 30 juin 2008, est approuvée la subvention de 80 000€ pour L’ONUDI.

Le 15 décembre 2008, est approuvée l’autorisation de programme relative aux études de maîtrise d’oeuvre et de prestations intellectuelles pour l’aménagement du bâtiment principal de la Villa Valmer pour un montant de 1 000 000 d’Euros. pour accueil ce « hub » d’opérateurs qui devrait renforcer et développer l’action internationale de la ville avec ses partenaires du Bassin Méditerranéen et d’élargir ainsi sa sphère d’intervention sur la rive Est de la Méditerranée, mais aussi de conforter son statut de grande métropole internationale. Ce projet présidentiel d’Union pour la Méditerranée devait constituer une opportunité pour
Marseille d’être un acteur incontournable de ce processus de refondation des relations euroméditerranéennes. Ce hub s’appelera le Centre de Marseille pour l’Intégration en Méditerranée (CMIM).

Le 25 mai 2009, est approuvée la subvention de 80 000€ pour L’ONUDI.

Le 5 octobre 2009, est approuvée la convention avec le CMIM.

Le 14 décembre 2009, est approuvé l’accord de partenariat avec l’Agence Francaise de Développement. L’AFD intervient en faveur des États, des entreprises publiques et privées, du secteur financier, des collectivités locales et du secteur associatif. Elle s’intéresse au développement local, urbain et rural, et conduit avec les bénéficiaires de ses concours un certain nombre de projets associant des acteurs de coopération décentralisée. L’AFD a ainsi signé des accords de coopération avec plusieurs grandes villes françaises parmi lesquelles Toulouse, Paris, Bordeaux et Rennes, ainsi que Lille Métropole et la Communauté Urbaine du Grand Lyon.
Elle souhaite alors développer un partenariat avec la Ville de Marseille compte tenu de sa coopération décentralisée très active. La Ville de Marseille pourrait ainsi bénéficier de l’expertise et du soutien de l’Agence Française de Développement pour mener ses actions de coopération.

Le 29 mars 2010, est approuvée la subvention de 80 000€ pour L’ONUDI. Le 29 mars, est également approuvée la subvention de 95 600 € pour l’association Cités Unies France pour le fonctionnement de la Commission Méditerranée de Cités et Gouvernements Locaux Unis.

Le 6 décembre 2010, est approuvée l’affectation de 300 000 € de l’autorisation de programme « Culture et Rayonnement International » afin de lancer les études de maîtrise d’oeuvre et autres études de prestations intellectuelles connexes à ce projet pour la réhabilitation du 1er étage de la bâtisse et la réalisation de l’accessibilité (handicapés et sécurité).

Le 7 février , est approuvée la subvention de 191 200 € pour l’association Cités Unies France pour le fonctionnement de la Commission Méditerranée de Cités et Gouvernements Locaux Unis pour 2011 et 2012.

Le 4 avril 2011, est approuvée la subvention de 10 000€ pour l’OIM.

Le 16 mai 2011, est approuvée la subvention de 80 000€ pour L’ONUDI.

Le 7 octobre 2013, est approuvée l’affectation de l’autorisation de programme « Mission Direction Générale des Services », année 2013, à hauteur de 2 500 000 Euros pour les travaux d’aménagement.

Le Projet Immobilier

Etape 1 – Principe de Bail enphytéotique

Le 9 avril 2018, est approuvé le principe de mise à disposition par bail emphytéotique administratif au profit de la SCI FIMO représenté par Monsieur Pierre Mozziconacci du bien immobilier Villa Valmer situé 271, corniche Kennedy dans le 7ème arrondissement de Marseille, situé sur une parcelle cadastrée quartier Endoume Section E n°8 d’une superficie
d environ 6 738 m², avec une emprise au sol des bâtiments de 1 276 m² et une surface non bâtie de 4 274 m² tel que figurant en hachuré sur le plan ci-annexé, pour un montant à déterminer suivant l’avis de la Direction Immobilière de l’Etat.

Nous y lisons :

Le périmètre de l’appel à projets porte essentiellement sur l’ensemble des élements bâtis du site, les voies sur la butte permettant l’accés aux bâtiments, ainsi qu’une petite frange de parc permettant une interface entre le projet et le parc. La majeure partie du parc de la Villa Valmer reste parc public.

Il est bien convenu que le parc reste public….

Etape 2 – Approbation Bail enphytéotique

Avec un projet culturel à l’appui accessible au public 365 jours par an.

11 mai 2019 : https://mobile.twitter.com/BenoitPayan/status/1127228555602087936

13 mai 2019 : https://marsactu.fr/bref/benoit-payan-ps-depose-un-recours-contre-le-futur-hotel-a-la-villa-valmer/

20 mai 2019 : https://gomet.net/amenagement-benoit-payan-conteste-le-projet-dhotel-a-la-villa-valmer-devant-le-tribunal/

27 août 2019 : https://gomet.net/la-mairie-de-marseille-delivre-le-permis-de-construire-pour-lhotel-a-la-villa-valmer/

5 octobre 2020 : https://madeinmarseille.net/76885-bistrot-guinguette-residence-dartistes-le-nouveau-destin-de-la-villa-valmer/

Ah oui au fait, les organisations qui étaient dans les locaux de la Villa Valmer sont relogées à titre gracieux dans la Tour La Marseillaise, le loyer payé par la ville.

.

Catégories : Articles