Rappel des faits

En plein été 2019, l’appel d’offres concernant le diagnostic technique des équipements scolaires de la Ville était attribué à l’APAVE et QUALICONSULT, historiquement des bureaux de contrôle réglementaire.

A l’attribution, des disparités avaient été décelées :

Passons …

Nous vous informos que le cahier des charges de l’audit est mis au chaud ici : https://citoyen-ne-s-de-marseille.fr/wp-files/eg-transparency/?dir=VILLE/DCE/2019_50001_0031%20-%20%20Diagnostic%20technique%20des%20%C3%A9quipements%20scolaires%20de%20la%20Ville%20de%20Marseille

et le pré-résultat de l’audit est ici : https://citoyen-ne-s-de-marseille.fr/wp-files/eg-transparency/?dir=FONCTION/ECOLES/AUDIT%20PLAN%20ECOLES

Périmètre

Le diagnostic est réalisé sur l’ensemble des équipements du patrimoine scolaire de la Ville de Marseille, hors cuisine (offices de restauration scolaires). Cela implique notamment que les réfectoires, les gymnases et équipements situés dans l’enceinte scolaire doivent être audités, ainsi que les logements situés dans ce périmètre. Les conciergeries font partie intégrante de l’établissement scolaire. Le contenu du diagnostic technique vise à établir:

  • le niveau de complétude et de satisfaction des obligations du propriétaire relativement aux contrôles réglementaires et périodiques
  • un état des lieux propre à l’état général du bâtiment (clos, couvert, équipements)
  • des préconisations techniques générales (et non un descriptif ni une prescription) pour les travaux apparaissant nécessaires, qu’ils soient d’entretien ou de mise en conformité
  • une évaluation sommaire (et non un chiffrage ou une estimation) des actions nécessaires au traitement de chaque désordre ou de chaque non-conformité identifiée
  • le signalement de tout élément appelant une attention particulière, un traitement rapide

Suite à une visite et une analyse précise du patrimoine scolaire de la Ville, les fiches de constats seront établies:

  • par local, par niveau, par équipement, par site selon les items considérés ;
  • par corps d’état et/ou par items (cf. chapitre 3);

Elle seront complétées par:

  • des évaluations pour les travaux à réaliser par corps d’état;
  • des notes, remarques, photos, indications pour compléter les informations standard.

Ces fiches et notes complémentaires seront organisées et indexées selon les directives communiquées en annexes. Cette méthodologie permettra l’incrémentation des données recueillies dans l’outil « Référentiel Patrimoine » de la Ville de MARSEILLE.

Résultats

Les logements n’ont pas été visités, nous avions soulevé cette difficulté prévisible dans une mission de diagnostic de visiter les logements du fait de la prise de rendez-vous. Donc, les diagnostiqueurs devront repasser sur quasi toutes les écoles ! Au prix vendu, assurément ça va coincer financièrement.

Le diagnostic visuel est un art difficile qui nécessite d’avoir un référentiel d’appréciation commun pour l’ensemble des équipements et composants (Quels sont les critères visuels permettant de juger qu’une façade est en bon état ? par exemple), autre possiblité est de limiter les personnes intervenant sur le diagnostic permettant d’avoir le même regard sur toutes les visites. Ici, en un temps aussi réduit pour réaliser l’audit, nécessairement les diagnostiqueurs ont été nombreux.

Ci-dessous, les deux visions de l’APAVE et QUALICONSULT sur nos fameuses écoles GEEP (construites à la même époque selon le même procédé industriel). La comparaison est sans appel … rien ne justifie de tels écarts si ce n’est des critères d’appréciation visuelle différents entre les deux bureaux d’études …

Vision APAVE (34 écoles)

Lot NORD

Vision QUALICONSULT (24 écoles)

Lot SUD

Nous ne jetons pas l’opprobre sur les bureaux de contrôle. Le marché a été rédigé tel que cet écueil était inévitable à moins d’avoir une maitrise d’ouvrage forte …

Résultats : Nous avons deux lots par secteur géographique, il aurait été plus judicieux de faire aucun lot, ou à minima des lots regroupant les modes constructifs entre eux (qu’un prestataire diagnostique l’ensemble des écoles GEEP par exemple).

Bref … Nous attendons la suite, qui est le plus important : la Programmation (selon les budgets) Pluriannuelle (selon l’urgence) de Travaux : en clair l’investissement à prévoir pour les 10 ans qui suivent. Vous voulez notre avis, c’est mal barré pour le faire, les bureaux de contrôle l’ont très bien exprimé chacun de leur côté : ce résultat de pré-audit ne permet que de prioriser et chacun dans son périmètre (géographique), seulement la programmation doit se faire à l’échelle de la ville ! Il faut arrêter les secteurs géographiques (Nord et Sud) !

Catégories : Articles