De : « collectifecole@marslibre.net » <collectifecole@marslibre.net>
À : « cchantelot@marseille.fr » <cchantelot@marseille.fr>
Cc :
Envoyé : sam., avr. 18, 2020 à 3:20
Objet : Urgence sanitaire – enfants en bas-âgeMadame,

depuis plusieurs semaines, les collectifs, associations, volontaires et bénévoles alertent les pouvoirs publics à tous les niveaux sur les conditions de vie dégradées dans lesquelles vivent de trop nombreuses familles à Marseille. Ces derniers jours, les demandes affluent concernant les couches bébé, le lait infantile et les produits d’hygiène pour les enfants en bas âge. Une fois de plus, l’entraide est organisée par les habitants pour pallier le manque de réactivité des institutions.

Depuis le 16 mars, les crèches sont fermées et les stocks de couches prévus demeurent inutilisés. Les budgets alloués aux achats de produits d’hygiène dans les crèches restent dans les tiroirs alors que de nombreuses familles, privées de ressources pour cause de confinement, peinent à nourrir leurs enfants et à leur fournir les conditions d’hygiène élémentaires.

Nous réclamons que la Ville de Marseille trouv une solution de toute urgence pour fournir à toutes les familles qui en ont besoin les moyens d’assurer des conditions de vie décentes à leurs enfants.

Nous demandons que les produits alimentaires et d’hygiène à destination des enfants en bas âge, actuellement stockés dans des crèches municipales fermées, soient mis à disposition des familles (couches, lait infantile, liniment etc.).

Après 1 mois de confinement et alors que le président Macron annonce que celui-ci durera au minimum jusqu’au 11 mai, il est indispensable que les pouvoirs publics prennent enfin la mesure des besoins de la population et assument leurs responsabilités.

Nous restons à votre disposition et pouvons vous mettre en contact, si vous le souhaitez, avec les bénévoles qui sur le terrain se charge actuellement d’organiser l’entraide et de pallier le manque de réactivité des institutions.

Le CeM (Collectif des écoles de Marseille)