[fusion_builder_container hundred_percent= »no » hundred_percent_height= »no » hundred_percent_height_scroll= »no » hundred_percent_height_center_content= »yes » equal_height_columns= »no » menu_anchor= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » status= »published » publish_date= » » class= » » id= » » background_color= » » background_image= » » background_position= »center center » background_repeat= »no-repeat » fade= »no » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ video_mp4= » » video_webm= » » video_ogv= » » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_loop= »yes » video_mute= »yes » video_preview_image= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » margin_top= » » margin_bottom= » » padding_top= » » padding_right= » » padding_bottom= » » padding_left= » »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ spacing= » » center_content= »no » link= » » target= »_self » min_height= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » class= » » id= » » background_color= » » background_image= » » background_image_id= » » background_position= »left top » background_repeat= »no-repeat » hover_type= »none » border_size= »0″ border_color= » » border_style= »solid » border_position= »all » padding_top= » » padding_right= » » padding_bottom= » » padding_left= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= »left » animation_speed= »0.3″ animation_offset= » » last= »no »][fusion_text columns= » » column_min_width= » » column_spacing= » » rule_style= »default » rule_size= » » rule_color= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » class= » » id= » »]

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS TOUTES ET TOUS !!!

Rien ne va dans ce « Plan Écoles Avenir » qui prévoit la démolition de 28 ecoles publiques et la construction de 34 ecoles en utilisant un PPP (Partenariat Public Privé)…

Nous l’avons démontré, ce Plan Écoles Avenir s’apprête à engager contractuellement notre ville pour 25 ans avec des consortiums Financiers/Majors du BTP sans réelle justification si ce n’est le fait que ces écoles soient des écoles GEEP, et surtout sans qu’aucun débat digne de ce nom n’ait pu se faire !

Une possibilité d’action citoyenne est possible en signant la pétition proposée par 2 élus au conseil municipal, et permettant, par un point du règlement, de remettre au débat le Plan Écoles Avenir et les PPP :

👉https://www.change.org/p/marseille-face-à-la-privatisation-de-nos-écoles-un-autre-projet-est-possible

Nous vous avons besoin de vous, il nous faut encore quelques signatures pour y arriver !

Nous devons rappeler plusieurs points :

Les écoles GEEP sont des école aux normes ! fort heureusement, les écoles sont des Établissements Recevant du Public soumises à ce titre aux visites des commissions de sécurité afin garantir la conformité des bâtiments et leur niveau de sécurité en exploitation. Ces visites sont réalisées avec élus, préventionistes (pompiers), le registre de sécurité est alors passé en revue, avec analyse des rapports de bureaux de contrôle. Certes, elles ne sont pas à l’optimum des performances thermiques du jour, mais ceci peut aisément être résolu par de la réhabilitation thermique.

La ville est prête à verser en une seule fois lors du premier versement de loyer 70% de l’investissement nécessaire pour les sociétés qui remporteront les marchés, cette somme correspondant à l’effort ,nécessaire pour la construction (coût estimé à 502 millions). Vous avez bien lu : la ville ira emprunter elle-même à la BCE (et autres organismes) 352 millions pour les remettre aux sociétés privées et ce dès la livraison des écoles ! 352 millions !

Alors que les 446 écoles publiques marseillaises doivent faire avec 30 millions d’euros de fonctionnement annuel et 40 millions d’investissement annuel (rectificatif : que 20 millions d’euros de fonctionnement annuel, puisque sur les 30 millions précités, 10 millions d’euros sont remis tous les ans pour le fonctionnement des 70 écoles privées marseillaises sous contrat, et ce sans aucun controle ! et oui …), nous nous apprêtons à donner en moyenne 40 millions d’euros de redevance (loyer) par an pour 34 écoles pendant 25 ans !

Attention ! les PPP ne prennent pas en charge l’intégralité de la maintenance et l’exploitation contrairement aux idées reçues. Les deux plus gros postes dans la maintenance et l’exploitation d’un bâtiment (à savoir le nettoyage et les consommations d’énergie) resteront à la charge de la ville en sus des 40 millions estimés de redevance (loyer). Et oui … mais pas que : la dératisation (sic), les équipements en cuisine, la téléphonie, le matériel informatique par exemple resteront à la charge de la ville…

Nous avons démontré que la ville a usé de lois de probabilité sans fondement ni justificatif pour prouver que la déconstruction/construction de 34 écoles couteraient moins cher en PPP que de le réaliser en MOP. Un simple document Excel (sic) mis à disposition par FIN INFRA (ministère des finances) a été utilisé sans en modifier le paramétrage par défaut : nos écoles se retrouvent alors du même acabit que la construction d’une prison ou d’un musée national. Les statistiques utilisées datent de 2008 et ont été fournies par l’assureur américain mondial Marsh !

Le plus important à signaler est que ce PPP n’est le fruit que de quelques personnes dans l’urgence au printemps 2016 suite à la mise à l’index par le gouvernement de la mauvaise gestion municipal dans l’entretien et la maintenance de ses écoles. Ceci a été fait sans qu’aucun diagnostic pragmatique ait été fait à l’échelle de toutes les écoles publiques. Nous constatons tous les jours que la rénovation de certaines écoles sont urgentes. Un audit technique global visuel couterait moins de 300 000 euros, bien maigre au regard des 500 000 euros versés aux sociétés de conseil pour établir ce Plan École Avenir.

Contrairement aux autres collectivités ayant utilisé les PPP, notre ville laisse la possibilité aux PPPistes d’utiliser le foncier libre à coté des écoles mais également au-dessus des écoles ! Vous avez bien lu … les PPPistes pourront proposer logements, commerces, bureaux sur l’emprise foncière des écoles sous prétexte de baisser la redevance exigée à la ville.

Nous souhaitons que la ville revienne sur sa décision, conserve pleinement la gestion publique du projet et de la maintenance des écoles, qu’elle puisse effectuer un audit technique complet sur le parc, qu’elle établisse un plan-pluriannuel de travaux, et qu’elle effectue un prêt auprès de la banque européenne (avec des taux très bas) et un prêt spécial auprès de l’Etat, face à la situation catastrophique !

C’est simple ! nous voulons des écoles normales pour nos enfants, pour qu’ils puissent apprendre dans des conditions normales, dignes de la République !!

Bien à toutes et tous !

[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]