[fusion_builder_container hundred_percent= »no » hundred_percent_height= »no » hundred_percent_height_scroll= »no » hundred_percent_height_center_content= »yes » equal_height_columns= »no » menu_anchor= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » status= »published » publish_date= » » class= » » id= » » background_color= » » background_image= » » background_position= »center center » background_repeat= »no-repeat » fade= »no » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ video_mp4= » » video_webm= » » video_ogv= » » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_loop= »yes » video_mute= »yes » video_preview_image= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » margin_top= » » margin_bottom= » » padding_top= » » padding_right= » » padding_bottom= » » padding_left= » »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ spacing= » » center_content= »no » link= » » target= »_self » min_height= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » class= » » id= » » background_color= » » background_image= » » background_image_id= » » background_position= »left top » background_repeat= »no-repeat » hover_type= »none » border_size= »0″ border_color= » » border_style= »solid » border_position= »all » padding_top= » » padding_right= » » padding_bottom= » » padding_left= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= »left » animation_speed= »0.3″ animation_offset= » » last= »no »][fusion_text columns= » » column_min_width= » » column_spacing= » » rule_style= »default » rule_size= » » rule_color= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » class= » » id= » »]

Article de Loïs Elzeire, pour le site de Made in Marseille, lecture en ligne : https://madeinmarseille.net/44688-tribunal-administratif-annule-ppp-ecole/

Le Partenariat public-privé (PPP) pour la rénovation et la construction des écoles marseillaises, estimé à un milliard d’euros, vient de prendre un coup d’arrêt. Le tribunal administratif de Marseille a annulé la délibération votée pour mettre en place ce plan d’action. La ville prévoit de faire appel.

Le plan de rénovation à un milliard d’euros proposé par la ville de Marseille, prévoyant la destruction de 28 écoles et la reconstruction de 34 en partenariat public-privé, vient d’être freiné par le tribunal administratif de Marseille. En effet, la délibération sur le principe du recours à ce mode de contrat, votée par le conseil municipal, a été annulée.

C’est ce que l’on apprend d’un communiqué du chef de file de l’opposition municipale, le socialiste Benoît Payan. Il avait appuyé au côté d’élus PC et d’un collectif citoyen plusieurs recours contre ce plan : « Cette victoire est historique », clame Benoît Payan dans son communiqué : « C’est la première fois que les Marseillais obtiennent une victoire aussi nette sur les décisions injustes de la Ville. C’est un projet à plus d’un milliard d’euros, l’un des projets les plus importants de la majorité municipale, qui vient d’être annulé par le tribunal […] Enseignants, parents d’élève, professionnels du BTP, syndicats des architectes, du second-oeuvre, contribuables marseillais et élus de gauche : la mobilisation unitaire est aussi l’une des clés de cette victoire ».

Ce plan de rénovation fait en effet débat chez les citoyens, professionnels et politiques depuis 2017. Fin janvier, le rapporteur public du tribunal administratif de Marseille a demandé l’annulation de la délibération du conseil municipal sur le PPP des écoles.

Yves Moraine : « nous allons faire appel »

Le président du groupe de la majorité au conseil municipal, Yves Moraine (LR) nous annonce l’intention de la ville de faire appel de cette décision. Elle devrait être officialisée par communiqué officiel de la ville dans la journée : « Nous regrettons cette décision qui va bloquer ou retarder la destruction et la reconstruction de ces écoles vétustes dites “Pailleron”, dont l’obsolescence est aujourd’hui atteinte. C’est un coup d’arrêt à la politique volontariste de la ville. Nous allons demander à la cour d’appel de trancher. »

Le maire de secteur (6ème et 8ème arrondissements) est étonné de la décision du tribunal administratif qu’il compte lire avec attention : « Nous estimons que nous avons un dossier solide, qui a reçu le feu vert des techniciens de Bercy, très au fait sur la question des PPP ».

[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]